Discuter avec une personne inconnue Un effet plus bénéfique qu’espéré

Recherche
Fédération
Les conversations les plus significatives surviennent parfois aux moments les plus surprenants : avec quelqu’un que l’on rencontre dans un train et qu’on ne reverra jamais, ou avec l’ami d’un ami que l’on vient tout juste de rencontrer.

 
À l’inverse, les conversations avec nos amis les plus proches et notre famille peuvent parfois être difficiles et moins sincères. Un nouvel article, publié dans le Journal of Personality and Social Psychology, révèle que nous bénéficions sérieusement de ces conversations profondes avec des inconnus. Mais, malgré cela, nous restons parfois réticents à nous y engager, surestimant leur caractère gênant et sous-estimant leurs avantages.

Dans l’une des études présentées, les participantes et les participants ont été mis deux par deux pour discuter de sujets profonds de la vie. Avant la rencontre, les individus ont dû estimer à quel point ils allaient s’intéresser à l’autre personne et à quel point l’autre s’intéresserait à eux, à quel point ils allaient se sentir mal à l’aise pendant la conversation et à quel point ils ressentiraient un lien fort avec l’interlocuteur ou l’interlocutrice. Les mêmes paramètres ont ensuite été réévalués par l’équipe de recherche après l’expérience réelle.

Les résultats ont montré que les participantes et les participants avaient globalement sous-estimé l’intérêt qu’ils porteraient à l’autre personne, de même que l’intérêt que celle-ci leur porterait. Ils ont également sous-estimé le lien qu’ils allaient créer avec leur partenaire de discussion et surestimé le caractère gênant de la conversation. Six autres études au design similaire viennent compléter ces résultats. Et le constat est à chaque fois le même : les gens apprécient les conversations profondes avec des inconnus, même lorsqu’ils ne s’y attendaient pas au préalable. Pas de raison, donc, de les éviter.

Kardas, M., Kumar, A., & Epley, N. (2021). Overly shallow?: Miscalibrated expectations create a barrier to deeper conversation. Journal of Personality and Social Psychology. doi: 10.1037/pspa0000281

Commentaires

Les commentaires ont pour objectif d’ouvrir un dialogue constructif, ainsi que de favoriser la formation de l’opinion et le débat d’idées. La FSP se réserve le droit de supprimer tous les commentaires qui ne répondent pas à ces objectifs.

Ajouter un commentaire