Égalité des chances - la formation des parents cruciale

Joël Frei
Recherche
Fédération
Lorsque les parents sont au chômage ou qu’ils souffrent d’un trouble psychique et que la famille vit dans des conditions précaires, il y a peu de place pour la parentalité.

Ce qui a également un impact négatif sur le développement des enfants. Les familles de migrants sont tout particulièrement concernées par ces conditions de vie difficiles. D’après le psychologue de l’enfance et de l’adolescence Andrea Lanfranchi, professeur à la Haute école inter­cantonale de pédagogie curative (HfH), une famille sur dix est défavorisée dans le canton de Zurich.
 
Pour vérifier l’efficacité d’un encouragement précoce des enfants issus de familles défavorisées, des chercheurs de la HfH ont lancé l’étude longitudinale « Zeppelin » en 2011. Le groupe d’intervention se compose de 132 familles socialement défavorisées régulièrement suivies par une formatrice parentale expérimentée. Ce suivi est complété par un rendez-vous mensuel dans un centre familial. Le groupe de contrôle se compose de 116 familles elles aussi défavorisées, mais ne bénéficiant pas du programme de soutien. Sur les 248 familles, 73 % des mères ne possèdent pas de passeport suisse, 31 % parlaient à peine l’allemand voire pas du tout au début du programme, 34 % ne sont pas allées plus loin que la scolarité obligatoire et 12 % sont parents célibataires.

L’étude actuelle se poursuit jusqu’en 2020, mais de premiers résultats sont déjà disponibles. Dans les trois domaines observés (développement des enfants, compétence éducative et participation), l’encouragement précoce porte ses fruits. D’après les chercheurs, les résultats les plus significatifs ont été obtenus dans les domaines suivants : la langue, la cognition et le comportement. Les enfants du groupe d’intervention présentent une avance importante par rapport à ceux du groupe de contrôle. Leur vocabulaire est plus étoffé et ils s’expriment mieux. En outre, ils sont moins anxieux, ils dorment mieux et contrôlent mieux leurs pulsions.
 
En ce qui concerne la compétence éducative, les parents accompagnés encouragent mieux leurs enfants que ceux du groupe de contrôle. Au bout d’un an, les mères assistées par une formatrice étaient beaucoup plus à l’écoute de leurs enfants, ce qui a eu un impact positif sur le développement du langage. Le programme d’encouragement a également porté ses fruits dans le domaine de la participation. Les parents en ayant bénéficié sont mieux intégrés socialement dans leur environnement. Ils profitent par exemple des services tels que la bibliothèque beaucoup plus souvent que les parents du groupe de contrôle.

L’étude longitudinale doit encore démontrer si cet encouragement précoce permet aux enfants de mieux réussir à l’école. Andrea Lanfranchi s’attend à ce que les enfants encouragés commencent plus souvent l’école à l’âge prévu et espère qu’ils seront plus nombreux à fréquenter des établissements d’enseignement secondaire.

Schaub, S., Ramseier, E., Neuhauser, A., Burkhardt, S., & Lanfranchi, A. (2019). Effects of home-based early intervention on child outcomes: A randomized controlled trial of parents as teachers in Switzerland. Early Childhood Research Quarterly. doi: 10.1016/j.ecresq.2019.03.007

Commentaires

Ajouter un commentaire

Texte brut

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Les adresses de pages web et les adresses courriel se transforment en liens automatiquement.
  • Each email address will be obfuscated in a human readable fashion or, if JavaScript is enabled, replaced with a spam resistent clickable link. Email addresses will get the default web form unless specified. If replacement text (a persons name) is required a webform is also required. Separate each part with the "|" pipe symbol. Replace spaces in names with "_".