FAQ sur le coronavirus destiné aux patient-e-s et client-e-s

Les questions-réponses listées ci-après se basent sur les décisions prises au niveau fédéral. La situation peut varier d’un canton à un autre.

Est-il encore possible de consulter un-e psychologue ou un-e psychothérapeute ?
  • Oui. Actuellement, les psychologues et les psychothérapeutes peuvent continuer recevoir leurs patients et clients dans leurs cabinets.
  • Les thérapies ou consultations de groupe ne sont possibles que si chaque participant dispose de trois mètres carrés d’espace au moins. Le nombre maximal de participants ne doit pas dépasser 50. Dans de nombreux cantons, la limite maximale est beaucoup plus faible (elle est par exemple de 15 dans le canton de Berne). Nous recommandons le port du masque pour les thérapies ou consultations de groupe. Le port du masque n’est cependant obligatoire que si la distance de sécurité ne peut pas être respectée et/ou pour les groupes de plus de 15 personnes.
Quelles sont les règles d’hygiène et de conduite en vigueur ?
  • Les règles d’hygiène et la distance de sécurité de 1,5 mètres doivent impérativement être respectées. Dans la zone d’accueil, la salle d’attente et les autres espaces de circulation (cabinet collectif, par exemple), le port du masque est obligatoire pour tout le monde. Seuls les enfants de moins de 12 ans sont exemptés, ainsi que les personnes qui sont exemptées de l'obligation de porter un masque pour des raisons physiques ou psychologiques. Le masque n’est pas obligatoire dans la salle de consultation à condition que les distances de sécurité puissent être respectées.
  • La mise en œuvre d’un plan de protection est impérative dans les centres de soins et recommandées pour tous les autres types d’établissements. De plus, les pièces et les surfaces doivent être régulièrement désinfectées et aérées.
Existe-t-il un moyen efficace d’organiser les séances de thérapie et de conseil depuis son domicile, autrement dit à distance ?
  • Oui, de nombreux outils permettent d’effectuer des séances à distance, que ce soit par téléphone ou visioconférence. Parlez-en avec votre psychologue !
Est-ce que le fait de voir mon ou ma psychologue à distance a des conséquences sur le financement des séances ?
  • Si vous êtes suivi-e par un-e psychothérapeute travaillant en délégation (= dans le cabinet d’un psychiatre), la règle suivante s’applique actuellement. L’assurance de base prend en charge au maximum 360 minutes de consultation à distance, par période de trois mois et par patient. Cette limitation a été relevée en raison de la pandémie, depuis le 19 novembre 2020 et jusqu'à fin février 2021, dans un premier temps. Normalement, cette limitation est fixée à 240 minutes par période de six mois et par patient.
  • Si c’est votre assurance complémentaire qui participe au financement de vos consultations: il n’existe pas de base légale de référence pour les questions relatives à la facturation des séances de psychothérapie ou de conseil psychologique auprès des assurances complémentaires. Chaque caisse-maladie est libre de définir les conditions d’une éventuelle participation aux coûts, et donc de décider de rembourser ou non les séances en ligne, et si oui dans quelle mesure. Chaque patient-e doit donc se renseigner directement auprès de son assurance complémentaire pour connaître les éventuelles modalités de remboursement des séances en ligne
Je présente des symptômes du COVID-19 et ai un rendez-vous avec ma ou mon psychologue. Que faire ?
  • Les directives de l’OFSP sont claires: toute personne qui présente des symptômes typiques du COVID-19 doit se placer en isolement. Les personnes qui ont eu un contact étroit avec une personne malade du COVID-19 doivent se placer en quarantaine.
  • Contactez par téléphone votre psychologue pour voir si la séance peut éventuellement être menée à distance, via téléphone ou visioconférence.