Maîtrise de soi et hédonisme

Fédération
Trouver le bon équilibre

«Ne remets pas au lendemain ce que tu peux faire le jour même.» Si la population acquiesce largement à ce proverbe, la recherche en psychologie aussi s’est longtemps focalisée sur le self-control. L’idée dominante était que cette aptitude permettait de mener une vie plus satisfaisante et plus accomplie en nous aidant à faire passer nos objectifs à long terme avant notre satisfaction immédiate.

Katharina Bernecker, psychologue de la motivation à l’Université de Zurich, trouve qu’il est temps de bousculer cette idée. « Bien sûr, il est important de garder la maîtrise de soi pour avoir le sentiment de réussir sa vie et d’y trouver un sens. Mais la recherche sur l’autorégulation devrait prêter autant d’attention à la satisfaction immédiate et à la capacité à savourer un bon moment. »

L’étude de cette psychologue fait penser que la capacité à profiter d’activités plaisantes a une part au moins aussi importante dans l’impression de vivre bien qu’une bonne maîtrise de soi. À l’aide d’un questionnaire, Katharina Bernecker a évalué la « capacité hédoniste » des personnes qui ont participé à son étude. Il s’agit en fait de la capacité à assouvir des besoins procurant une satisfaction immédiate et à savourer ce moment. Son objectif était de découvrir si cette capacité varie d’un individu à l’autre et de connaître son impact sur le bien-être.

Son étude a montré que, pendant leurs moments de plaisir et de détente, certaines personnes se laissent distraire par les tâches et activités qu’elles devraient faire au lieu de prendre du bon temps. Ces pensées intempestives vers un objectif à long terme, liées au self-control, supplantent alors le besoin immédiat de se détendre. Au contraire, les personnes qui s’adonnent entièrement à leur plaisir ressentent non seulement plus de bien-être à court terme, mais sont aussi globalement plus satisfaites de leur vie et subissent notamment moins de symptômes d’angoisse et de dépression.

Katharina Bernecker écrit à ce propos : « La poursuite d’objectifs hédonistes de plaisir à court terme et d’objectifs de succès à long terme n’est pas contradictoire. » Son travail montre que les deux capacités ont leur importance et se complètent pour mener une vie épanouie. Pour elle, l’essentiel serait donc de trouver le juste milieu. Elle aimerait maintenant approfondir ses recherches pour savoir comment améliorer la capacité à savourer les bons moments. D’après elle, le fait de prévoir des plages réservées aux loisirs dans son emploi du temps quotidien aiderait à les délimiter plus nettement des autres activités, de façon à pouvoir les savourer pleinement.

Commentaires

Ajouter un commentaire