Méditation et psilocybine: pour une expérience plus intense

Fédération
Depuis quelques années, de plus en plus d’études analysent si des psychédéliques comme la psilocybine (présente dans les champignons dits hallucinogènes) pourraient aider à
lutter contre les troubles anxieux ou la dépression.

En effet, le repli sur soi, ainsi que les pensées et sentiments négatifs récurrents vis-à-vis de sa propre personne – symptômes caractéristiques de la dépression – pourraient être atténués par l’effet de cette substance.

La recherche sur les psychédéliques se concentre sur le réseau du mode par défaut du cerveau, qui s’active alors. Cette année, des chercheurs de la clinique psychiatrique universitaire de Zurich ont pu démontrer, à l’aide de l’imagerie par résonance magnétique, que les expériences de transcendance personnelle modifient durablement les connexions neuronales dans cette zone du cerveau. Lorsqu’elles sont effectuées sous l’influence de  psychédéliques, de telles expériences provoquent un état similaire à celui qui survient lors de la méditation de pleine conscience. Elles peuvent contribuer à réduire le stress, à faire naître des sentiments de bonheur, ainsi qu’à accroître l’empathie et l’altruisme.

Dans une autre étude, les chercheurs ont examiné pour la première fois les synergies possibles entre la méditation de pleine conscience et la psilocybine. À cet effet, ils ont recruté quarante personnes expérimentées en méditation pour une retraite de cinq jours. Le quatrième jour, les participants ont reçu, en double aveugle, soit de la psilocybine soit un placebo. À l’aide de diverses mesures psychométriques et neurocognitives, les chercheurs ont pu montrer que la méditation amplifie les effets positifs de la psilocybine tout en contrant les aspects potentiellement néfastes de l’expérience psychédélique. Selon eux, la psilocybine a augmenté la profondeur de la méditation et l’intensité de l’expérience d’autotranscendance chez les participants, sans que ces derniers n’éprouvent de réactions négatives comme la peur ou la perte d’orientation.

Commentaires

Ajouter un commentaire