10.01.2018

Le sport comme antidépresseur

Une heure de sport par semaine suffit à se prémunir contre la dépression.

Avis aux personnes souffrant de dépression : une seule heure d’activité sportive par semaine suffit à se prémunir contre cette maladie psychique.

Tel est le résultat obtenu par une équipe internationale de chercheurs dirigée par le psychiatre australien Samuel Harvey de l’University of New South Wales à Sydney. Celle-ci a analysé les données de 33 908 Norvégiens adultes sur une période de plus de dix ans.

Dans le cadre de cette étude, les scientifiques ont observé les activités sportives et les symptômes de dépression des participants. Ils ont en outre examiné d’autres variables comme l’indice de masse corporelle (IMC) ou la consommation de drogue qui influent sur le rapport entre sport et troubles psychiques. Il s’avère que 12 % des maladies auraient pu être évitées si les participants n’avaient pratiqué qu’une seule heure d’activité physique par semaine.
 
Le potentiel de prévention est immense: changer ne serait-ce qu’un peu son style de vie pour y intégrer davan- tage d’activité sportive peut exercer une fonction protectrice. Les chercheurs partent du principe que différents bienfaits physiques et sociaux exercent un effet combiné. Les résultats ont également montré que les participants ne pratiquant aucun sport avaient 44% de risque en plus de souffrir de dépression que les sujets physiquement actifs.

Harvey, S. et al. (2017). Exercise and the Prevention of Depression: Results of the HUNT Cohort Study. The American Journal of Psychiatry. doi: 10.1176/appi.ajp.2017.16111223