09.05.2018 / actualisation: 15.05.2018

Un ordinateur qui lit dans les pensées

Une équipe de recherche brésilienne est parvenue à déterminer quelle musique les participants à leur étude écoutaient, en se basant sur leur activité cérébrale.

Utiliser un ordinateur pour lire dans les pensées d'autrui... Ce scénario de science-fiction pourrait se concrétiser sous peu.

Des chercheurs ont déjà réussi à reconstituer les propos d'une personne en mesurant son activité cérébrale. Et des spécialistes en neurosciences ont pu deviner quelles scènes de films les personnes observées étaient en train de regarder en enregistrant l'activité du centre visuel de leur cerveau.

Aujourd'hui, pour la première fois, il a été possible d'enregistrer des " pensées musicales ". L'équipe du chercheur brésilien Sebastian Hoefle a mis au point une technologie qui permet à un ordinateur de déterminer quel morceau de musique une personne est en train d'écouter. Dans un premier temps, les chercheurs ont proposé à six personnes d'écouter 40 morceaux de musique pendant plus de deux heures et ont mesuré pendant tout ce temps leur activité cérébrale au moyen de l'imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf).

Classique, pop, rock, jazz et folk : la sélection était éclectique. L'ordinateur a enregistré l'activité cérébrale que suscitait chacun des morceaux, et son évolution au fil des chansons. La seconde partie de l'expérience, consacrée au " brain decoding ", a consisté à décrypter le cerveau. L'ordinateur a dû déterminer, entre deux propositions, quel morceau de musique les participantes et les participants avaient écouté, d'après la mesure de leur activité cérébrale. Précisons que les candidats entendaient tous les morceaux pour la première fois.

Le taux de bonnes réponses a dépassé les espérances des chercheurs : entre 70 et 78 % pour quatre personnes, et même 84 % et 85 % pour les deux autres. Les chercheurs ont ensuite eu envie de pousser leur technologie à ses limites, et ont diffusé aux participantes et aux participants un nouveau morceau. L'ordinateur devait alors reconnaître la bonne chanson entre dix, et non plus entre deux. Le taux de bonnes réponses a été presque aussi bon, s'élevant à 74 %.

D'après l'équipe de recherche, cette étude pourrait permettre de mieux comprendre la perception audi- tive, c'est-à-dire ce qui se passe dans le cerveau quand des informations musicales parviennent au centre auditif. Sebastian Hoefle en est convaincu : les machines finiront par transcrire nos pensées musicales en chansons.

Hoefle, S., Engel, A., Basilio, R. Alluri, V., Toiviainen, P., Cagy, M., & Mol, J. (2018). Identifying musical pieces from fMRI data using encoding and decoding models. Scientific Reports, 8(1). doi : 10.1038/s41598- 018-20732-3