25.07.2018

Découvrir à travers les sens

© Shutterstock - mimagephotography

Notre état émotionnel du moment peut influencer ce que nous voyons. C'est ce qu'ont constaté la psychologue Erika Siegel de l'Université de Californie à San Francisco et ses collègues. Ils montrent dans une nouvelle étude que l'être humain considère un visage neutre comme plus souriant lorsqu'il a été associé à une image positive "invisible", à laquelle il a été exposé inconsciemment.

Les chercheurs ont recouru à une méthode appelée "Continuous flash suppression (CFS)", afin de soumettre les participantes et les participants à des stimuli sans qu'ils s'en aperçoivent. Une série d'illustrations clignotantes, alternant entre une image pixélisée et un visage neutre, a été présentée à leur œil dominant.

Simultanément, une image à faible contraste d'un visage souriant, grognon ou neutre était présentée à leur œil non dominant. Cette deuxième illustration n'étant généralement pas perçue consciemment. À la fin de chaque essai, les participantes et les participants devaient choisir parmi cinq visages celui correspondant le mieux à ce qu'ils avaient perçu.

Le visage présenté à l'œil dominant était en réalité toujours neutre. Mais les chercheurs ont constaté que les participantes et les participants avaient davantage tendance à choisir les visages souriants lorsque l'image invisible à laquelle ils avaient été exposés montrait une personne souriante. Des résultats qui prouvent que les êtres humains ont un système actif de perception: nous ne détectons pas passivement l'information et nous y réagissons ensuite. Nos ressentis représentent un facteur déterminant critique de l'expérience que nous créons.

Siegel, E. H., Wormwood, J. B., Quigley, K. S., & Barrett, L. F. (2018). Seeing what you feel : Affect drives visual perception of structurally neutral faces. Psychological Science. doi : 10.1177/0956797617741718

Liens