04.10.2018 / actualisation: 11.10.2018

L’estime de soi se développe de ­l’enfance à la soixantaine

L’estime de soi est une aptitude essentielle à l’épanouissement. © Shutterstock.com - Photographee.eu.

Objectif : l’estime de soi est une aptitude essentielle à l’épanouissement. Son mécanisme reste toutefois aujourd’hui encore mystérieux. Dès lors, une équipe de chercheurs de l’Université de Berne a souhaité en savoir un peu plus sur ses racines et la manière dont elle se construit. Ils ont cherché à savoir s’il existait une évolution type de l’estime de soi au cours de la vie humaine. Ils ont également analysé l’influence des médias sociaux sur le développement de l’estime de soi chez les jeunes générations.

Méthode : les chercheurs ont effectué une méta-analyse de 331 études portant sur le sujet, compilant ainsi les données de 160 000 personnes, âgées de 4 à 94 ans. Ils ont aussi comparé les données de jeunes nés dans les années 1980 et 1990 avec des personnes nées 20 à 40 ans plus tôt.

Résultats : l’étude a démontré que la confiance en soi ne cesse de croître au fil des années. Contrairement aux idées reçues, l’estime de soi ne baisse pas au moment de la puberté. On constate tout au plus une stagnation de son développement entre 11 et 15 ans. Puis, elle reprend son cours, jusqu’à l’âge de la retraite. C’est en effet entre 60 et 70 ans qu’elle atteint son apogée. Au-delà de cet « âge d’or », les valeurs ont tendance à diminuer. Mais ce n’est qu’à partir de 90 ans que la tendance à douter fortement de soi-même s’accentue. Ainsi, nombreux sont les aînés qui confient avoir encore une meilleure estime d’eux-mêmes à un âge avancé que lorsqu’ils étaient jeunes.

Etude

  • Orth, U., Erol, R. Y., & Luciano, E. C. (2018). Development of self-esteem from age 4 to 94 years: A meta-analysis of longitudinal studies. Psychological Bulletin. doi : 10.1037/bul0000161