Projet Psychothérapie

La psychothérapie psychologique doit être remboursée par l'assurance de base si elle est prescrite par un médecin. C'est ce que défend la FSP pour le bien des patientes et patients. Vous trouverez ici toutes les informations sur ce projet.

Les prestations des psychologues psychothérapeutes ne sont actuellement remboursées par l'assurance de base que si le ou la thérapeute les fournit sous la surveillance d'un médecin qui l'emploie (psychothérapie déléguée).

L'objectif de la FSP est que les psychologues psychothérapeutes puissent facturer leurs prestations à charge de l'assurance de base à titre indépendant. Les conditions requises sont remplies: la loi sur les professions de la psychologie réglemente la formation de base et la formation postgrade des psychologues psychothérapeutes.

Dans le projet Psychothérapie, la FSP coordonne et dirige les nombreux travaux pour atteindre cet objectif. Elle travaille en coopération avec les associations de psychologues et psychothérapeutes SBAP et ASP afin que la psychothérapie effectuée par des psychologues soit à l'avenir remboursée par l'assurance de base. En étroite collaboration avec la plateforme Psychothérapie FSP, la FSP, la SBAP et l'ASP rédigent des argumentaires et prises de position, proposent des variantes de modèles, assurent les contacts avec les autorités fédérales compétentes et mettent en place un nouveau système tarifaire .

Modèle de la prescription médicale : un compromis

Le modèle souhaité implique qu'il y ait une prescription médicale pour que les prestations des psychologues psychothérapeutes puissent être remboursées par l'assurance de base. Pour la FSP, le modèle de la prescription médicale constitue un compromis car la formation de base et la formation postgrade académiques des psychologues psychothérapeutes justifient en soi une mise sur un pied d'égalité avec les psychiatres. Cette égalité signifie l'admission des psychologues psychothérapeutes en tant que fournisseurs de prestations à titre indépendant dans la loi sur l'assurance-maladie (LAMal). Mais cette modification de loi prendrait beaucoup de temps. Pour que la nouvelle réglementation de la psychothérapie dans l'assurance de base ait lieu dans un délai raisonnable, la FSP préconise donc d'introduire le modèle de la prescription médicale en modifiant l'ordonnance.