Questions-réponses sur l’introduction du modèle de la prescription

Politique professionnelle
Psychothérapie
Fédération
Le 19 mars, le Conseil fédéral a décidé d’instaurer le modèle de la prescription pour les psychothérapies effectuées par des psychologues-psychothérapeutes à compter du 1er juillet 2022. C’était un objectif que la FSP poursuivait depuis de nombreuses années. Cette décision suscite désormais de nombreuses questions pour les psychologues. La FSP répond régulièrement à ces questions sur son site Web, dans une nouvelle rubrique dédiée.

La décision du Conseil fédéral d’instaurer le modèle de la prescription pour les psychothérapies effectuées par des psychologues-psychothérapeutes répond à une revendication de longue date. À compter du 1er juillet 2022, ces psychothérapies seront remboursées par l’assurance de base, à condition d’avoir été prescrites par un médecin. La FSP a travaillé pendant de nombreuses années pour atteindre cet objectif. Elle a d’ailleurs pu compter sur le soutien de ses membres et de nombreuses autres organisations (voir le communiqué «Adoption du modèle de la prescription»).

Les dispositions exactes de la nouvelle ordonnance sont disponibles sur le site web de la Confédération. De nombreux détails restent cependant encore à clarifier. La FSP répond à l’essentiel de ces questions sur son propre site web, dans une nouvelle rubrique dédiée. Vous y trouverez d’ores et déjà des réponses relatives aux «échéances et délais», à l’«admission dans l’assurance de base», à la «prescription» et à la «prise en charge des prestations». Les questions et réponses seront régulièrement complétées et mises à jour dans les jours, semaines et mois à venir.

Les psychologues ayant d’autres questions relatives à l’instauration du modèle de la prescription peuvent les envoyer à l’adresse suivante: berufspolitik [at] fsp.psychologie.ch. Nous répondrons à toutes les sollicitations, mais il se pourrait que certaines questions nécessitent une vérification approfondie et que les réponses prennent un peu de temps. Merci d’avance pour votre patience!

Commentaires

Nevra Andreani-Kern

Nevra Andreani-Kern

14/04/2021

ich arbeite seit 18 jahren in eigener praxis als selbständige psychologische psychotherapeutin mit kant. praxisbewilligung (aargau) und anerkennung durch santesuisse (zusatzversicherungen) mit regelmässiger supervision durch psychotherapeutInnen. davor arbeitete ich 3 jahre delegiert bei einem nicht-psychiater. meine klinische erfahrung fand während dem studium statt und betrug einige monate wie es damals üblich war.

gilt die über 20-jährige selbstständige und eigenverantwortliche berufsausübung auch als „psychotherapeutisch-psychiatrische versorgung“ im sinne der übergangsbestimmungen? kann ich somit mit einer zulassung zur grundversicherung ab 01.07.22 ohne erfüllung zusätzlicher kriterien rechnen?
eine baldige antwort (siehe auch fragen von frau lamy und herr margulies) wäre sehr entlastend für die planungssicherheit vieler selbstständiger therapeutInnen meiner altersgruppe.

Frank Margulies

Frank Margulies

14/04/2021
Nevra Andreani-Kern

@Nevra Andreani-Kern. Danke! Genau, eine baldige Antwort wäre sehr entlastend...

Urs Egloff

Urs Egloff

13/04/2021

Ich habe als selbständiger Psychotherapeut auch Kinder/Jugendliche ab 12 Jahre gelegentlich in Behandlung. Das machte mir immer auch Freude. Doch als Psychotherapeut bin ich für den Erwachsenenbereich ausgebildet worden und seit 15 Jahren als Psychotherapeut tätig (8 Jahre delegiert, 7 Jahre selbständig). Auch war ich zum allergrössten Teil im Erwachsenbereich und nicht im KJP-Bereich in diesen 15 Jähren tätig. Werde ich ebenfalls beim Anordnungsmodell teilweise Kinder/Jugendliche behandeln können wie bis anhin?

Muriel Lamy

Muriel Lamy

12/04/2021

Le terme "activité sous sa propre responsabilité" inclut-t-il la pratique indépendante sous supervision ?
En effet, dans le formulaire de demande du droit de pratique la demande du droit de pratique indépendante et celui de pratique dépendante sous sa propre responsabilité ne sont pas identiques et sont à cocher séparément.

Muriel Lamy

Muriel Lamy

07/04/2021

Qu'en sera-t-il des psychothérapeutes déjà en place depuis des années, au bénéfice d'un droit de pratique et ne bénéficiant pas de l'année de l'année supplémentaire en pratique clinique en milieu psychiatrique ? Seront-ils les victimes co-latérales de ce nouveau système ou devront-il faire à nouveau mille spécialisations afin d'espérer rentrer dans les critères des assurances complémentaires ?

Frank Margulies

Frank Margulies

09/04/2021
Muriel Lamy

Je me demande la même chose, en particulier je me demande si toutes mes années de pratique avec autorisation cantonale (dans mon cas depuis 2004) sont comptées ou pas pour satisfaire ce critère de 3 années cliniques, car à l'époque je n'avais qu'à faire valider 2 ans?
Dans un texte d'explication de l'OFSP par rapport aux dispositions transitoires est écrit ceci:
"(Modifications de l'OAMal et OPAS du 19.3.2021 par le 1.7.2022_commentaire (PDF, 260 kB, 19.03.2021)):
Les professionnels admis doivent donc, comme le prévoit l’art. 50c, disposer d’une expérience professionnelle dans le domaine des soins psychothérapeutiques allant au-delà des deux ans d’expérience clinique obligatoires dans le cadre de la formation postgrade. Peut être prise en compte dans ce cadre, une activité psychothérapeutique dans le domaine des soins psychothérapeutiques-psychiatriques (activité déléguée, activité dans les soins
ambulatoires ou hospitaliers, ou activité sous sa propre responsabilité professionnelle)."

Est-ce que ce passage et le terme "sous sa propre responsabilité professionnelle" signifient que je peux faire valoir mes années de pratiques "sous ma propre responsabilité" pour obtenir cette année clinique supplémentaire?

Frank Margulies

Frank Margulies

14/04/2021
Muriel Lamy

@M. Türler. Merci de votre réponse, mais malheureusement ce lien ne répond pas à ma question. La voici encore une fois un peu reformulée: L'autorisation cantonale de pratiquer la psychothérapie m'avait été délivrée en 2004 et me donnait depuis formellement le droit d'exercer sous ma propre responsabilité la psychothérapie. Donc j'ai 17 ans de pratique sous ma propre responsabilité. Je n'ai par contre jamais travaillé en psychothérapie déléguée, donc jamais sous cette supervision-là. Est-ce que des personnes comme moi bénéficient ou non de cette règle de transition et peuvent donc dorénavant facturer avec les assurances maladie? Merci d'avance de votre réponse.

Herbert Kubat

Herbert Kubat

06/04/2021

Das Anordnungsmodell ist sicher ein Fortschritt in die richtige Richtung. Nach 30 Sitzungen muss ein Psychiater entscheiden, ob es die Therapie noch braucht, damit die Psychologen „nicht zu viel therapieren und Kosten verschwenden“. Wer kontrolliert dasselbe bei den Psychiatern?

Matthias Zingg

Matthias Zingg

06/04/2021

Also so ganz gleichberechtigt werden wir immer noch nicht behandelt. Zwar wird per 1.7.22 die Leibeigenschaft qua Delegationsmodell durch das Anordnungsmodell abgeschafft. Aber für den Fall, dass eine Fortsetzung der psychologischen Psychotherapie beantragt wird, braucht eseine "Fallbeurteilung" durch eine Psychiaterin / einen Psychiater, der die Indikation für eine Fortführung stellt und für oder gegen weitere Therapiesitzungen entscheidet. Merke: nach wie vor haben die PsychiaterInnen die Rolle der Gatekeeper. Von der Sache her müsste es doch, wenn schon, eine gemischtes Fachgremium bestehend aus psychiatrischen und psychologischen PsychotherapeutInnen sein, das die Zweckmässigkeit einer Fortsetzung sowohl für länger dauernde psychologische und ärztliche Psychotherapien beurteilt..... aber das bleibt wohl Wunschdenken. Offenbar gehen die Fachleute im BAG entgegen dem Stand der Forschung immer noch davon aus, dass psychologische Psychotherapie letztlich immer noch die Qualifikation durch die Psychiater erfordert. Dass psychologische und ärztliche Psychotherapie gleichzustellen sind, - es gibt nur eine Psychotherapie -, hat sich in den Köpfen der Entscheidungsträger wider besseres Wisse immer noch nicht etabliert.

Ajouter un commentaire