Un quart ne veut pas d’enfant

Joël Frei
Recherche
Fédération
Devenir parent ne représente pas pour tout le monde l’un des plus grands bonheurs de la vie.

Certaines personnes décident de ne pas avoir d’enfant. Jusqu’à présent, on en savait peu sur cette catégorie de personnes, décrite comme « sans enfant par choix ». Des chercheurs américains de l’équipe de la professeure de psychologie Jennifer Watling Neal ont récemment analysé les caractéristiques des adultes sans enfant par choix, ainsi que leur taux de satisfaction. « La majorité des études ne posent pas les questions nécessaires pour distinguer les personnes sans enfant par choix des autres non-parents », écrit la chercheuse. Selon la psychologue sociale, les « non-parents » peuvent compter des « non-parents provisoires » (qui prévoient d’avoir des enfants) et des personnes sans enfant par contrainte, confrontées à des problèmes de stérilité ou qui n’ont pas eu la possibilité d’accéder à la parentalité. Les précédentes études classaient en effet tous les non-parents dans une même catégorie, comparée à celle des parents.
Afin d’identifier la catégorie des personnes sans enfant par choix, les chercheurs ont utilisé les données d’un échantillon représentatif de 981 adultes du Michigan, aux États-Unis. Les participant-e-s ont renseigné plusieurs échelles concernant notamment leur satisfaction dans la vie et leurs traits de personnalité. Il leur a ensuite été demandé d’évaluer, sur une échelle de 0 à 100, leur ressenti à propos des femmes et des hommes qui font sciemment le choix de ne pas avoir d’enfant, ni biologique, ni adopté. L’équipe de recherche a également recueilli des données démographiques, dont des informations sur l’appartenance ethnique, le sexe, le niveau de formation, l’âge, les opinions politiques et l’état civil.  
La confrontation des résultats à ces caractéristiques démographiques n’a révélé aucun écart en termes de degré de satisfaction de l’existence. L’analyse des traits de personnalité a quant à elle mis en évidence de faibles différences entre les personnes sans enfant par choix, les parents et les non-parents provisoires ou par contrainte. L’équipe de recherche a mis au jour des différences au plan des opinions politiques : les personnes sans enfant par choix sont plus libérales que celles de la catégorie des parents. De plus, cette dernière a nettement moins de sympathie pour les premières.
La principale surprise pour les scientifiques concerne cependant le nombre de personnes sans enfant par choix. Plus d’un adulte sur quatre au Michigan déclare faire partie de cette catégorie. Cette proportion est beaucoup plus élevée que celle établie par de précédentes études, comprise entre 2 % et 9 %. Ces études s’appuyaient sur les données de fertilité pour identifier les personnes sans enfant. Une méthode de mesure améliorée a permis ici à l’équipe de recherche de mieux identifier la catégorie des sans enfant par choix.

Etude

Watling Neal, J., & Neal, Z. (2021). Prevalence and characteristics of childfree adults in Michigan (USA). Plos One. doi: 10.1371/journal.pone.0252528

Commentaires

Ajouter un commentaire