L’embarras du choix - notre cerveau surchargé

Fédération
Recherche
Qui ne s'est jamais senti dépassé face aux 50 pizzas proposées sur la carte du restaurant, aux 28 sortes de céréales alignées au supermarché ou aux quinze types de bonbons mentholés vendus au kiosque ?

Les psychologues savent depuis longtemps que la multiplication des offres peut rendre le choix difficile. Mais, à partir de combien d'options notre cerveau est-il surchargé ? C'est la question à laquelle ont voulu répondre la professeure Elena Reutskaja et ses collègues des universités de Barcelone, Tübingen et Pasadena.

Dans le cadre de leur étude, les participants ont été confrontés à différents choix comprenant à chaque fois six, douze ou 24 options. Pendant la prise de décision, un appareil d'imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf) enregistrait l'activité de leur cerveau. Résultat: l'activité des zones concernées (le cortex cingulaire antérieur et une structure appelée striatum) était la plus élevés lorsque les individus avaient le choix entre douze options.

L'activité baissait nettement pour six, et encore davantage pour 24. Les auteurs soulignent toutefois que le douze n'est pas un chiffre magique. Le nombre idéal d'options pour une personne se situe entre huit et quinze, en fonction de la récompense perçue, de la difficulté d'évaluer les options et des caractéristiques de la personne.

S'il ne crée pas de charge cognitive, un choix trop restreint frustre en effet notre sentiment de liberté. À l'inverse, un choix trop étendu satisfait notre besoin de liberté, mais fait peser sur nos neurones une charge importante et nous fait perdre du temps. L'idéal se trouve dans un juste milieu.

Reutskaja, E., Lindner, A., Nagel, R., An- dersen, R. A., & Camerer, C. F. (2018). Choice overload reduces neural signatures of choice set value in dorsal striatum and anterior cingulate cortex. Nature Human Behaviour. doi : 10.1038/s41562-018-0440-2

Commenti

I commenti mirano ad avviare un dialogo costruttivo, favorire la formazione dell’opinione e lo scambio di idee. La FSP si riserva il diritto di rimuovere i commenti che non rispondono a questi obiettivi.

Aggiungi un commento