La santé des enfants en péril

Aurélie Faesch-Despont
Recherche
Fédération
Lorsque le torchon brûle entre les parents, les enfants en souffrent également.

Une étude menée par l’Université de Bergen, en Norvège, a examiné comment se passe la communication entre les enfants et leurs parents divorcés, et de quelle façon elle influe sur la santé des plus jeunes. L’analyse a été réalisée en 2011 et en 2013 auprès de 1225 jeunes. Ils étaient 213 à avoir des parents divorcés au début, contre 270 deux ans plus tard. Les adolescents devaient indiquer s’ils avaient du mal à parler à leurs parents et s’ils avaient perdu le contact avec l’un d’entre eux. Ils ont par ailleurs été interrogés sur leur confiance en eux et sur des éventuels problèmes de santé comme des maux de tête, des épisodes dépressifs et des troubles du sommeil.

Selon les résultats de l’étude, le divorce nuit avant tout à la communication avec le père. « Les enfants qui indiquaient avoir perdu le contact avec le père ou avoir du mal à lui parler présentaient le plus de problèmes de santé », écrit Eivind Meland, professeure à l’Institut pour la santé publique. La communication avec le père est particulièrement difficile pour les filles. Celle avec la mère ne semble pas altérée. Pour l’auteure de l’étude, la rupture plus marquée du rapport de confiance avec le père s’explique par le fait que le juge confie souvent la garde des enfants à la mère.

L’étude révèle aussi que la séparation n’entame en revanche pas la confiance en soi et la santé des adolescents qui disent entretenir de bonnes relations avec leurs deux parents après le divorce. 

Etude

Meland, E., Breidablik, H. J., & Thuen, F. (2019). Divorce and conversational difficulties with parents: impact on adolescent health and self-esteem. Scandinavian Journal of Public Health. doi: 10.1177/1403494819888044 

Commenti

Peter Brightman

Peter Brightman

17/04/2020

My daughter (10) has been alienated against me, her dad, since 7 years by her mother. An expertise, ordered by the court, warned about the consequences, if the contact of the child to her dad would become interrupted. But they decided that the child should stay at her "usual home", ignoring the fact the expertise told, that the mother has serious, psychical difficulties. I cannot even phone to my child, once the mother hears my voice, she hangs up immediately. Although i have a contact agreement, issued by court, the mother doesn't allow any contact and doesn't care about german laws, as the court announced. Thanks for the study about the fact, that kids get sick when they loose contact to their dads. Why government and court doesn't stop this evil alienation, i can never understand.

Aggiungi un commento