Fondation d’une communauté de travail interprofessionnelle en faveur d’une meilleure efficacité dans la numérisation du système de santé

Politique professionnelle
Communiqués de presse
Fédération
Le 3 novembre 2021 à Berne, dix associations nationales de professions médicales et de la santé admises comme fournisseurs de prestations ont fondé l’association GTIP eHealth. La communauté de travail interprofessionnelle s’engage activement en faveur d’une meilleure efficacité dans la numérisation du système de santé. L’organisation entend élaborer des solutions de cybersanté de qualité, durables et économiques, bénéficiant aux patientes et aux patients.

La communauté de travail interprofessionnelle GTIP eHealth a été créée le 3 novembre 2021 à Berne. L’organisation, qui jouit d’un large soutien, rassemble dix sociétés faîtières suisses  des professions de santé et médicales admises comme fournisseurs de prestations. Il s’agit de la Fédération des médecins suisses (FMH), de la Société Suisse des Pharmaciens (pharmaSuisse), de l’Association suisse des infirmiers et infirmières (ASI), de l’Association suisse de physiothérapie (Physiosuisse), de l’Association suisse des chiropraticiennes et chiropraticiens (ChiroSuisse), de l’Association suisse des ergothérapeutes (ASE), de la Fédération suisse des sages-femmes (FSSF), de la Société Suisse des médecins-dentistes (SSO), de l’Association suisse des diététicien-ne-s (ASDD) et de la Fédération Suisse des Psychologues (FSP).

En 2014 déjà, les sociétés faîtières de fournisseurs de prestations se sont unies pour former le groupe de travail interprofessionnel GTIP DEP. Le GTIP DEP avait pour objectif de s’engager en faveur de formats et de processus d’échanges de données adaptés à la pratique dans le cadre du dossier électronique du patient (DEP) et de proposer à la Confédération et aux cantons des bases pour l’introduction du DEP. Le GTIP avait notamment pour principale préoccupation d’assurer une grande interopérabilité entre les différents systèmes et programmes informatiques, permettant d’exploiter les synergies de manière optimale et de protéger toutes les parties impliquées de mauvais investissements lors de l’introduction du DEP. 

Depuis cette première initiative, le DEP a évolué en un système qui, dans sa forme actuelle, ne permet pas un échange dynamique de données entre fournisseurs de prestations et patient·e·s sans profondes modifications. Le simple stockage sécurisé des données et documents relatifs à la santé des patient·e·s ne suffira pas à apporter des solutions de cybersanté de qualité, durables et économiques, bénéficiant aux patientes et aux patients.

La nouvelle organisation GTIP eHealth se consacrera essentiellement à l’optimisation de l’échange de données hors DEP, car outre le financement des infrastructures DEP, la qualité des programmes pour utilisateurs jouera un rôle décisif dans la réussite de la numérisation du système de santé.

Le DEP et le système d’échange de données du futur devront impérativement être porteurs d’améliorations en termes de coûts et d’efficacité, et générer une plus-value, tant pour les patient·e·s que pour la collectivité et les fournisseurs de prestations. Le succès de la numérisation du système de santé et du domaine médical dépendra de l’implication et de la participation active de tous ceux et celles qui fournissent les prestations.

Le GTIP eHealth entend assumer sa part de responsabilité pour contribuer au succès de la numérisation du système de santé et interviendra activement auprès des autorités et des acteurs impliqués.

Informations complémentaires

Commenti

Aggiungi un commento