Medienmitteilung zum Anordnungsmodell: Teillösung für einen provisorischen Tarif ab 1. Juli gefunden

Die Verbände der Psychologinnen und Psychologen (Psy-Verbände), H+ Die Spitäler der Schweiz, curafutura und die Einkaufsgemeinschaft HSK haben eine Tarifvereinbarung über die von der Grund-versicherung vergütete, psychologische Psychotherapie getroffen.

Um die Versorgungssituation von Psychotherapieleistungen zu verbessern und Betroffenen den Zugang zur Behandlung zu erleichtern, hat der Bundesrat beschlossen, dass die psychologische Psychotherapie ab dem 1. Juli 2022 von der Grundversicherung übernommen wird, sofern sie ärztlich angeordnet ist und bestimmte Bedingungen erfüllt sind. 

Die Psy-Verbände und H+ haben mit curafutura und der Einkaufsgemeinschaft HSK intensive Verhandlungen geführt, um das neue Modell (Anordnungsmodell) einzuführen. Dies mit dem Ziel, eine Einigung über eine angemessene Tarifstruktur und einen angemessenen Tarif zu erzielen. Die Vertragsparteien bedauern, dass keine branchenweite Lösung erzielt werden konnte, und würden es sehr begrüssen, wenn sich die übrigen Krankenversicherer der jetzt vorliegenden Übergangslösung anschliessen. Der Tarif wurde auf 154.80 CHF pro Stunde festgelegt und gilt längstens bis zum 31.12.2024. Die Befristung begründet sich in der vorhandenen Datenlage in der Einführungsphase und wird es den Leistungserbringern erlauben, weitere Kosten- und Leistungsdaten zu erheben. Gleichzeitig sichert die Übergangslösung die geordnete Einführung des Anordnungsmodells auf den 1. Juli 2022. 

Versorgungssicherheit garantieren

Das derzeitige System erlaubt es psychologischen Psychotherapeutinnen und Psychotherapeuten nicht, ihre Leistungen über die Grundversicherung abzurechnen, es sei denn, sie sind in einer psychiatrischen Praxis oder Klinik angestellt und dort in Delegation tätig. Der bisherige Delegationstarif basiert auf TARMED und damit auf einer veralteten Tarifstruktur. Er bezieht sich auf eine Tätigkeit als Angestellte in einer psychiatrischen Praxis oder Klinik. Dies wird sich in Zukunft durch das Anordnungsmodell ändern. Dadurch soll der Beruf der psychologischen Psychotherapeutinnen und -therapeuten attraktiver werden und somit die Versorgungssicherheit langfristig gesichert werden.  

 

Die Verbände der Psychologinnen und Psychologen (Psy-Verbände) sind die Föderation der Schweizer Psychologinnen und Psychologen FSP, die Assoziation Schweizer Psychotherapeutinnen und Psychotherapeuten (ASP) und die Schweizerischer Berufsverband für angewandte Psychologie (SBAP)

H+ Die Schweizer Spitäler ist der nationale Spitzenverband der öffentlichen und privaten Schweizer Spitäler, Kliniken und Pflegeinstitutionen. 

Die Einkaufsgemeinschaft HSK ist eine eigenständige Aktiengesellschaft und führt für Helsana, Sanitas und KPT den Einkauf medizinischer Leistungen im Rahmen der obligatorischen Krankenpflegeversicherung (OKP) durch. Sie vertritt rund 2 Millionen Grundversicherte, was 26 Prozent des Marktes entspricht. Die Einkaufsgemeinschaft HSK nimmt die Interessen ihrer Versicherten wahr und verhandelt Preise und Leistungen in allen Bereichen des Gesundheitswesens, sei es im ambulanten oder stationären Bereich, der Pflege sowie der Paramedizin. Die beteiligten Versicherer stehen für Wettbewerb und hohe Behandlungsqualität im Gesundheitswesen ein.

curafutura ist der Verband der innovativen Krankenversicherer: CSS, Helsana, Sanitas und KPT. curafutura setzt sich für ein solidarisch gestaltetes und wettbewerblich organisiertes Gesundheitssystem ein.  

 

FSP, Medienstelle
Tel. 031 388 88 48
media [at] fsp.psychologie.ch
H+, Medienstelle
Tel. 031 335 11 63
medien [at] hplus.ch
Einkaufsgemeinschaft HSK, Kommunikation
Verena Haas
Tel. 058 340 69 88
mail [at] ecc-hsk.info
curafutura, Kommunikation
Simone Hinnen
Tel. 076 373 79 74
simone.hinnen [at] curafutura.ch
Medienmitteilung als PDF
Medienrohstoff als PDF

Kommentare

Die Kommentare sollen einen konstruktiven Dialog ermöglichen und die Meinungsbildung und den Ideenaustausch fördern. Die FSP behält sich das Recht vor, Kommentare zu löschen, die nicht diesen Zielen dienen.

Natacha Quadir

Natacha Quadir

21/06/2022

Bonjour,
Il y a un point qui reste peu clair pour moi. Est ce que les psychologues psychothérapeutes en formation travaillant par exemple dans des associations non reconnues ISFM pourront facturer sous le numero C ou RCC d un psychologue psychothérapeute travaillant dans le même lieu?
Merci d'avance pour votre réponse.

Urs-Ueli Schorno

Urs-Ueli Schorno

21/06/2022
Natacha Quadir

En principe, les prestations psychothérapeutiques fournies par des psychothérapeutes en formation pour l’acquisition de l’expérience clinique de trois ans (ISFM et non ISFM) pourront être facturées à l’AOS par leur(s) employeur(s) (psychothérapeute indépendant, organisation de psychothérapie psychologique, service ambulatoire etc.) via son numéro RCC. Cependant, tous les détails ne sont pas encore connus car les discussions sont toujours en cours. Des règles plus précises seront disponibles dans les semaines à venir.

G. F.

G. F.

16/06/2022

Je suis exactement le meme discours qui se déroule actuellement en France. La question de fond reste.... Pour quelle raison, les médecins doivent prescrire des ordonnances afin de suivre une psychothérapie. Est- réellement la personne la plus compétente pour évaluer le besoin en séances pour le client? C'est super pour la prise en charge de l'assurance de base... mais le psy se voit pénalisé et contraint de suivre des prescriptions qui n'ont (parfois) aucun sens. Est-ce que l'idée est de subordonner le psy au médecin? on grandit la centralisation du pouvoir dans le corps médical... je crois que nous allons face a un problème! et le problème est de taille!.
Perte d'autonomie, contrainte aux nombres de séances, la prochaine étape sera qu'on va dire exactement quel type de courant le patient nécéssite!.
Désolé, mais cet accord n'est pas transparent, ou alors je ne comprends pas tous les enjeux.
je m'oppose fortement (même si je sais que ça ne sert pas a grand chose)

Emmanuelle Franzetti

Emmanuelle Franzetti

16/06/2022

Bonjour, savez-vous si les deux modèles de facturation (assurances complémentaires - tarif convenu avec psychothérapeute et assurance de base) pourront cohabiter ? Cela est mentionné dans vos documents daté du mois de mars, mais il semblerait que cela ait été remis en cause depuis ..

Svetlana  Dimova

Svetlana Dimova

16/06/2022

Le tarif transitoire (de quand même 2ans et demie) est moindre que ce que les psychologues psychothérapeutes facturaient sans ce système…et seulement 34.80 de plus que certaines professions qui nécessitent 3ans d’études!
Est-ce que c’est normal?! Question réthorique!!
Est-ce qu’il y a obligation de garder l’affiliation à la FSP et à l’association régionale en tant qu’indépendant et estimant que ça coûte trop cher pour ce qu’on va gagner ? Ou on peut commencer à économiser sur ce qu’on peut?!

Yannick Genoud

Yannick Genoud

14/06/2022

Bonjour. Si mes calculs sont justes, les psychologues qui sont encore en formation pour devenir psychothérapeute et qui travaillent actuellement en délégation verront leurs prestations diminuer (10% de moins que qqn qui a le titre), ce qui n'est pas vraiment communiqué. Et on apprend ça 2 semaines avant la mise en vigueur probable du nouveau tarif. Ce changement signifie une baisse de salaire pour la plupart de ces personnes qui paient déjà un lourd tribu dans la mise en place de ce nouveau système. De plus, on nous demande de quitter nos emplois pour pouvoir faire 1 année à 100% dans des institutions classées A ou B, alors que les postes sont quasi inexistants. Tout ça pour pouvoir facturer à l'assurance de base. Je rappelle quand même que cette formation coûte environ 60000.- sans compter que nous payons une cotisation annuelle pour que la FSP défende nos intérêts. Nous avons aussi une vie privée, des familles, et changer de salaire ou de travail impact nos projets de vie. C'est une formation coûteuse en temps et en argent, et qui demande beaucoup d'investissement personnel. Il y a une incertitude importante qui plane sur les psychothérapeutes en formation et sur leurs patients, sans prendre en compte les impacts liés à l'actualité de ces 2 dernières années. Je n'attends pas de réponse particulière, j'aimerais juste exprimer mon mécontentement sur la situation des psychologues en formation pour le titre de psychothérapeute et sur le manque de considération de notre situation.

Lorella Blin

Lorella Blin

16/06/2022
Yannick Genoud

Je me joins à ce commentaire, dont je remercie Madame Yannick Genoud.

Claire Prével

Claire Prével

14/06/2022

Bonjour,
Je suis en formation pour obtenir le titre de psychothérapeute et il me semble qu'aucune solution n'a été trouvé pour les personnes dans ma situation qui travaillent en cabinet. Il n'y a qu'un nombre très limité de place en institution et à ma connaissance aucune mesure à l'heure actuelle n'a réellement été mise en place pour modifier cela. En tout cas, il me semble compromis qu'il y en ait suffisament pour le 1er janvier 2023. Et cela ne modifierait en rien le nombres de patients qui se retrouveraient dans l'impossibilité de poursuivre leur psychothérapie.
Pourriez-vous m'expliquer pourquoi des mesures de transition plus longues ne sont pas mises en place afin qu'il n'y ait pas un nombre trop important de patients qui se retrouve sans suivi ? Ainsi que de nombreux psychologues au chômage ?
Merci d'avance pour votre retour.

Aurélie Faesch-Despont

Aurélie Faesch-Despont

14/06/2022
Claire Prével

Chère Madame,
Merci pour votre message. Nous avons lutté pour que l’accord prévoie de manière explicite la facturation des personnes en formation avec la même structure tarifaire. Ce qui a heureusement aboutit.
Nous savons que le nombre de places en institution est limité et faisons notre possible pour trouver des solutions à ce problème.
Concernant la durée des mesures de transition, nous n'avons malheureusement aucune influence sur ce type de décisions prises par le législateur. Mais nous allons continuer à nous engager pour que l'issue soit la meilleure possible pour toutes les personnes concernées.
Meilleures salutations,
Aurélie Faesch-Despont

Claire Russo

Claire Russo

14/06/2022

Bonjour, les patients assurés chez CSS, Helsana, Sanitas et CPT peuvent être remboursés par la LAMal, soit 26 % des personnes. Que fait on des 74 % restants??? Et il est important de dire que seul 30 séances au maximum seront pris en charge. Ce qui ne couvrent même pas une année de psychothérapie (environ 40 séances par année). Les informations diffusée aujourd’hui ne sont incomplètes et décrédibilisent la profession des psychologues. Est-ce que mon commentaire va être effacé??

Kommentar hinzufügen