Psychologie légale et médicolégale

Profil professionnel

Les psychologues spécialistes en psychologie légale évaluent, selon des méthodes psychologiques scientifiquement fondées et sur mandat des autorités et des tribunaux, des questions juridiques en lien avec le comportement et le vécu des personnes concernées dans le contexte d’un acte délictueux.
Dans le cadre du code pénal, du code de procédure pénale et du droit de l’exécution des peines, ils évaluent le développement et la personnalité, la santé psychique, le comportement délictueux, la probabilité de récidive (facteurs de risque et de protection) et la responsabilité pénale de personnes, ainsi que la crédibilité des déclarations des témoins, et recommandent des mesures et des thérapies.
Ils élaborent et réalisent des interventions destinées à la prévention de délits auprès de délinquants, de victimes et de tiers, dans différents cadres et en adéquation avec les conditions du système juridique et social.

Champs d'activité 

Les psychologues spécialistes en psychologie légale rédigent des rapports d’expertise techniques et réalisent des interventions destinées à la prévention de délits sur mandat des autorités, de la police et des tribunaux, d’institutions sociales et de santé et d’organismes chargés de l’exécution des peines et des mesures de justice. 

Dans le cadre du droit de protection de l’enfant et de l’adulte, ainsi que du droit de la famille, ils déterminent notamment la propension à la violence des tuteurs légaux dans le cadre de l’organisation du droit de garde et de l’autorité parentale.  
Dans le cadre du droit de la police, les psychologues spécialistes en psychologie légale mettent leurs connaissances et leur savoir-faire à la disposition des agents de police (p. ex. techniques d’audition et de négociation, analyse de cas opérationnelle) et les conseillent pour l’appréciation de l’acuité des risques, la gestion de la violence et des menaces ainsi que pour la gestion de leurs propres émotions dans l’exercice de leurs fonctions. 
Dans le cadre du droit d’aide aux victimes, ils déterminent, le cas échéant, l’aide psychologique dont les victimes d’actes de violence peuvent avoir besoin pour guérir de la violation de leurs limites / du traumatisme subi. 
Ils conseillent également les institutions sociales et de sécurité publique en matière de prévention de la criminalité. Ils sont en outre consultés en qualité de spécialistes pour les interrogatoires de police et les confrontations avec les victimes.

Afin de garantir le fondement scientifique et la qualité de leur activité, ils participent à des activités de recherche et d’évaluation dans le domaine de la psychologie légale.

Exigences

Capacité à établir des rapports d’expertise professionnels et à mener des interventions destinées à la prévention de délits en conciliant les exigences concernant, d’une part, l’exécution conforme à loi, non arbitraire et efficace de leur mandat public et, d’autre part, l’établissement de relations psychologiquement fondées et dignes avec leurs clients.

Employeirs et mandants

  • Autorités publiques de justice, de protection des enfants et des adultes, police 
  • Institutions sociales et de santé et organismes chargés de l’exécution des peines et des mesures de justice 

Parcours professionnel

De nombreuses possibilités d’évolution et de carrière s’offrent aux psychologues spécialistes en psychologie légale:

  •  Activité indépendante
  • Fonctions dirigeantes ou exécutives au sein d’autorités publiques, de tribunaux, d’institutions sociales et de santé et d’organes chargés de l’exécution des peines et des mesures de justice
  •  Enseignement et recherche

Formation postgrade

La formation suivante est reconnue par la FSP:
Formation postgrade en psychologie légale de la Société suisse de psychologie légale (SSPL)

Admission à la formation postgrade

Psychologues titulaires d’un diplôme de Master en psychologie (délivré par une université ou une haute école spécialisée) ou d’un diplôme d’études supérieures étranger reconnu comme équivalent par la Confédération ayant exercé l’activité de psychologue pendant au minimum trois ans après l’obtention de ce diplôme.

Titre

Psychologue spécialiste en psychologie légale FSP

Cadre juridique

Le titre de «psychologue spécialiste en psychologie légale FSP» est juridiquement protégé (droit privé).

Informations complémentaires