Quels sont mes droits?

Les psychologues membres de la Fédération suisse des psychologues (FSP) s’engagent à respecter le Code de déontologie et se soumettent à une obligatoire de formation continue. Les patient-e-s et les client-e-s des psychologues FSP bénéficient ainsi d’une protection renforcée de leurs droits. 
Jon Tyson on Unsplash

Les client-e-s doivent disposer des informations nécessaires sur la prise en charge. Lors du premier entretien, les psychologues sont tenus de préciser les frais, la durée et la fréquence des séances, les tarifs et les modalités de paiement. Les patient-e-s ont en outre le droit de savoir de quel trouble elles ou ils souffrent (un diagnostic ne pouvant généralement être posé qu’au bout de plusieurs séances), ainsi que de connaître les chances de guérison, les possibilités de prise en charge, les risques encourus et les effets secondaires.

Les client-e-s sont en droit de bénéficier d’une prise en charge adaptée. Les psychologues sont tenus de conseiller et de prendre en charge leurs client-e-s de manière professionnelle, avec probité et détermination. 

En contrepartie, la contribution personnelle des patient-e-s au processus de guérison est essentielle. Pour pouvoir identifier au mieux le trouble, les psychologues s’appuient sur les informations fournies par les patient-e-s, qui doivent être les plus complètes et détaillées possibles. Il ne sert donc à rien de dissimuler des informations importantes.

Toutes et tous les psychologues sont tenus au secret professionnel et sont soumis à la Loi fédérale sur la protection des données. Il n’est permis de dévoiler les informations qui leur ont été communiquées qu’avec l’accord de leurs client-e-s.

En accord avec les psychologues, les client-e-s peuvent se faire accompagner par une personne de confiance de leur choix lors du diagnostic, du choix de la thérapie et/ou de l’analyse. Tout-e client-e peut renoncer à ce droit s’il ou elle a le sentiment de pouvoir parler plus librement et franchement à son psychologue sans la présence de la personne en question.

Le suivi ou la thérapie peut être interrompue à tout moment. En cas de révocation en temps inopportun, le versement d’une indemnisation à titre de réparation peut être nécessaire. Par exemple pour une séance de thérapie familiale annulée seulement quelques jours avant sa tenue, le montant de la séance prévue, ainsi que les frais d’annulation de la location de la salle sont dus.

Les psychologues sont tenus de conserver les dossiers des patient-e-s pendant dix ans avant de les détruire. Les lois cantonales en vigueur sur la protection des données prévoient parfois des délais de conservation plus longs pour les dossiers médicaux. Les patient-e-s ont la possibilité de demander à tout moment à accéder aux informations qui les concernent et à consulter leur dossier.

La FSP dispose d'un service de médiation qui examine les réclamations d'ordre déontologique formulées par des clients et des patients à l'encontre de membres de la FSP. Pour engager une procédure de plainte, il convient d'utiliser le formulaire en lien.