Autisme: intervention précoce mieux financée

22 dic 2023
FSP
Comunicato stampa, Psicologia dell'infanzia e dell'adolescenza
22 dic 2023
FSP
Comunicato stampa, Psicologia dell'infanzia e dell'adolescenza

L'Office fédéral des assurances sociales (OFAS) a lancé en 2019 un projet pilote sur les interventions précoces intensives (IPI) chez les enfants atteints de troubles du spectre autistique (TSA). L'objectif consistait notamment à développer et à concrétiser un concept de financement des interventions. La FSP salue la solution de financement prévue dans ce cadre.

En Suisse, l'IPI n'en est qu'à ses débuts : en 2022, environ 80 enfants ont pu participer à une intervention dans le cadre de l'essai pilote. L'IPI s'adresse aux enfants d'âge préscolaire présentant un TSA diagnostiqué et comprend des mesures médicales ainsi que des mesures pédagogiques (spécifiques). Le programme d'intervention comprend 15 à 40 heures de soutien par semaine et par enfant. L'accent est donc mis sur une intervention de haute intensité. L'efficacité de l'IPI est largement reconnue sur le plan scientifique et il existe un consensus sur le fait qu'aucune autre approche n'obtient actuellement de meilleurs résultats.

La FSP considère qu'il est essentiel que ces offres continuent d'exister et soient développées dans toute la Suisse, afin que tous les enfants concernés et leurs familles puissent y avoir accès. C'est pourquoi nous saluons la solution de financement à long terme prévue par la loi fédérale sur l'assurance-invalidité. En nous appuyant sur les prises de position de « autismus deutsche schweiz » ainsi que des « centres IPI de Suisse », nous attirons toutefois l'attention dans notre prise de position sur le fait que les coûts complets des centres IPI doivent être pris en compte comme base de calcul (p. ex. également les coûts pour la formation continue spécifique à l'autisme des collaborateurs), qu'il ne doit pas en résulter de charges financières supplémentaires pour les familles (frais de déplacement), que la terminologie selon la CIM 11 doit être choisie (trouble du spectre autistique au lieu de l'autisme infantile précoce) et recommandons de renoncer à des critères d'exclusion généraux.

Condividere