Actualités

Choisir une catégorie
Catégorie
Image
Briefübergabe

«Le système qui fait le plus sens triomphe»

Coprésidents de la FSP, Yvik Adler et Stephan Wenger reviennent sur la décision du Conseil fédéral qui ­répond à des revendications de longue date.
Coprésidents de la FSP, Yvik Adler et Stephan Wenger reviennent sur la décision du Conseil fédéral qui ­répond à des revendications de longue date.
Image
Psychotherapie

Questions-réponses sur l’introduction du modèle de la prescription

Le 19 mars, le Conseil fédéral a décidé d’instaurer le modèle de la prescription pour les psychothérapies effectuées par des psychologues-psychothérapeutes à compter du 1er juillet 2022. C’était un objectif que la FSP poursuivait depuis de nombreuses années. Cette décision suscite désormais de nombreuses questions pour les psychologues. La FSP répond régulièrement à ces questions sur son site Web, dans une nouvelle rubrique dédiée.
Le 19 mars, le Conseil fédéral a décidé d’instaurer le modèle de la prescription pour les psychothérapies effectuées par des psychologues-psychothérapeutes à compter du 1er juillet 2022. C’était un objectif que la FSP poursuivait depuis de nombreuses années. Cette décision suscite désormais de nombreuses questions pour les psychologues. La FSP répond régulièrement à ces questions sur son site Web, dans une nouvelle rubrique dédiée.
Image
Fachrat

Première assemblée officielle du Conseil psychothérapie

La première assemblée du Conseil psychothérapie a eu lieu le samedi 27 mars 2021 via Zoom. En raison de la pandémie, Susanna Stauber et Daniel Stern (coprésidence) ont accueilli virtuellement les quelque trente délégués restés chez eux.
La première assemblée du Conseil psychothérapie a eu lieu le samedi 27 mars 2021 via Zoom. En raison de la pandémie, Susanna Stauber et Daniel Stern (coprésidence) ont accueilli virtuellement les quelque trente délégués restés chez eux.
Image
volery

Guidée par la passion

Magali Volery est psychologue spécialiste en psychothérapie FSP. Mais la Genevoise a plus d’une corde à son arc.
Magali Volery est psychologue spécialiste en psychothérapie FSP. Mais la Genevoise a plus d’une corde à son arc.
Image
hürden

Adoption du modèle de la prescription - une grande joie pour les associations de psychologues

La Fédération Suisse des Psychologues (FSP), l’Association Suisse des Psychothérapeutes (ASP) et l’Association Professionnelle Suisse de Psychologie Appliquée (SBAP) sont ravies de la décision prise aujourd’hui par le Conseil fédéral sur la nouvelle réglementation de la psychothérapie effectuée par des psychologues. L’instauration du modèle de la prescription peut remédier à l’insuffisance de l’offre de prise en charge dans les régions rurales ainsi que pour les enfants et les adolescents. La seule réserve des associations de psychologues concerne la limitation de la durée des thérapies à quinze séances par prescription.
La Fédération Suisse des Psychologues (FSP), l’Association Suisse des Psychothérapeutes (ASP) et l’Association Professionnelle Suisse de Psychologie Appliquée (SBAP) sont ravies de la décision prise aujourd’hui par le Conseil fédéral sur la nouvelle réglementation de la psychothérapie effectuée par des psychologues. L’instauration du modèle de la prescription peut remédier à l’insuffisance de l’offre de prise en charge dans les régions rurales ainsi que pour les enfants et les adolescents. La seule réserve des associations de psychologues concerne la limitation de la durée des thérapies à quinze séances par prescription.
Image
Psychotherapie

La demande de soutien psychologique a encore augmenté lors de la deuxième vague

La charge psychique s’est nettement accrue au cours de la deuxième vague de Covid-19. C’est le constat d’une enquête menée par les associations de psychologues FSP, ASP et SBAP, à laquelle ont participé 1700 psychologues. Deux tiers des psychothérapeutes sondés doivent régulièrement refuser, par manque de capacités, des malades psychiques qui recherchent un traitement. Plus de 80% des psychothérapeutes indépendants indiquent même que des personnes en détresse psychique renoncent à suivre une thérapie pour des raisons financières. Il est désormais urgent de combler les lacunes de prise en charge déjà identifiées avant la pandémie.
La charge psychique s’est nettement accrue au cours de la deuxième vague de Covid-19. C’est le constat d’une enquête menée par les associations de psychologues FSP, ASP et SBAP, à laquelle ont participé 1700 psychologues. Deux tiers des psychothérapeutes sondés doivent régulièrement refuser, par manque de capacités, des malades psychiques qui recherchent un traitement. Plus de 80% des psychothérapeutes indépendants indiquent même que des personnes en détresse psychique renoncent à suivre une thérapie pour des raisons financières. Il est désormais urgent de combler les lacunes de prise en charge déjà identifiées avant la pandémie.
Image
Psychotherapie

Modèle de la prescription: nous maintenons la pression

En décembre, le Département fédéral de l’intérieur (DFI) du conseiller fédéral Alain Berset a annoncé le report au premier trimestre 2021 de la décision du Conseil fédéral relative à l’introduction du modèle de la prescription pour la psychothérapie effectuée par des psychologues. La FSP maintient la pression, notamment au moyen d’une lettre ouverte adressée au Conseil fédéral.
En décembre, le Département fédéral de l’intérieur (DFI) du conseiller fédéral Alain Berset a annoncé le report au premier trimestre 2021 de la décision du Conseil fédéral relative à l’introduction du modèle de la prescription pour la psychothérapie effectuée par des psychologues. La FSP maintient la pression, notamment au moyen d’une lettre ouverte adressée au Conseil fédéral.
Image
psychotherapie

Lettre ouverte au Conseil fédéral in corpore: Le doublement en huit mois des symptômes dépressifs graves exige des mesures rapides

Le stress mental a augmenté de manière significative lors de la deuxième vague de Covid-19. La proportion de personnes présentant des symptômes dépressifs graves, qui était d’environ 9% pendant le confinement en avril, est passée à 18% en novembre (Swiss Corona Stress Study). Les associations de psychologues sont inquiètes et demandent au Conseil fédéral d'agir rapidement dans une lettre ouverte. Il est urgent de mettre en vigueur le modèle de la prescription pour la psychothérapie effectuée par des psychologues.
Le stress mental a augmenté de manière significative lors de la deuxième vague de Covid-19. La proportion de personnes présentant des symptômes dépressifs graves, qui était d’environ 9% pendant le confinement en avril, est passée à 18% en novembre (Swiss Corona Stress Study). Les associations de psychologues sont inquiètes et demandent au Conseil fédéral d'agir rapidement dans une lettre ouverte. Il est urgent de mettre en vigueur le modèle de la prescription pour la psychothérapie effectuée par des psychologues.
Image
fallbeispiele

Leurs histoires, notre combat

Le remplacement du modèle de la délégation par celui de la prescription est attendu depuis longtemps. Des témoignages démontrent l’urgence d’agir.
Le remplacement du modèle de la délégation par celui de la prescription est attendu depuis longtemps. Des témoignages démontrent l’urgence d’agir.
Image
Psychotherapie

Report de la décision du Conseil fédéral sur le modèle de la prescription

La décision du Conseil fédéral portant sur l’introduction du modèle de la prescription pour les prestations de psychothérapie effectuées par des psychologues était encore attendue pour la fin de l’année. Elle est désormais reportée au premier trimestre 2021 en raison de l’«importante charge de travail de l’administration liée à l’épidémie de Covid-19».
La décision du Conseil fédéral portant sur l’introduction du modèle de la prescription pour les prestations de psychothérapie effectuées par des psychologues était encore attendue pour la fin de l’année. Elle est désormais reportée au premier trimestre 2021 en raison de l’«importante charge de travail de l’administration liée à l’épidémie de Covid-19».